Cours, ateliers, stages Espace membre
3000 ans de tradition taoïste appliquée au monde moderne

Lexique

Le taoïsme, c'est du chinois pour vous? Ce lexique est fait pour éclairer les idiomatismes que j'utilise parfois. Si j'essaie de privilégier l'emploi de termes français, ça n'est pas toujours possible. Ainsi, des mots tels que Yang ou Po ne trouvent pas de traduction littérale qui soit satisfaisante. C'est pourquoi, plutôt que de réduire leur sens en utilisant une approximation, je préfère conserver le mot chinois.

Il m'arrive également d'employer des mots français avec un sens très précis, que je tiens à expliciter ici.

Ce petit lexique sans prétention aucune est là pour expliciter ces mots.

Dan Tian

idéogrames pour Dan TianLe Dān Tián désigne trois zones et trois fonctions bien distinctes. Ce n’est pas seulement une zone sous le nombril! Littéralement, le nom peut se traduire par le « champ de cinabre » ou le « champ rouge ». Il fait référence à un travail d’alchimie interne: travail par le champ, alchimique par le rouge. Il est donc question de la transformation de soi par soi.

Les trois Dan Tian sont l’inférieur, où le Qi se forme, le médian, siège des émotions, et le supérieur, siège de l’esprit.
Ces trois champs/foyers sont travaillés dans un ordre spécifique et d’une manière bien particulière dans la tradition avec le Nei Dan, Le Xin Yi Dao Yin Fa et le Shen Gong. Nous voyons cela au cours des

Ces trois champs/foyers sont travaillés dans un ordre spécifique et d’une manière bien particulière dans la tradition avec le Nei Dan, Le Xin Yi Dao Yin Fa et le Shen Gong. Nous voyons cela au cours des journées de pratique.

Dao De Jing

Le Dao De Jing est un manuel de pratique central du taoïsme. Il aurait été dicté par Lao Tseu, un homme accompli avant qu’il ne se retire de Chine, loin de l’agitation. Son nom est souvent traduit par « livre (Jing) de la voie (dao) et de la vertu (de) », ce qui sous-entend qu’il contiendrait une morale. C’est une interprétation tentante. En réalité, c’est un ouvrage destiné aux pratiquants, leur rappelant à mots voilés ce qu’ils doivent faire. L’idéogramme « De » devrait plutôt être traduit comme « manifestation ». Le Dao De Jing est le livre de la manifestation du Dao: nul ne peut saisir le Dao, mais on peut en voir les effets, la manifestation.

L’ouvrage est disponible en ligne avec les idéogrammes et différentes traductions.

Nei Dan

Il s’agit d’un ensemble de pratiques immobiles dont le but est de développer la quantité d’énergie dont on dispose, sa compréhension, sa manipulation. Ce travail sera ensuite utilisé pour le travail sur les émotions, sur l’esprit et aussi dans le corps. Cela va nous mener à nous transformer par notre énergie, c’est donc une alchimie interne.

Nei Gong

Le Nei Gong, ou « travail de l’intérieur »,nei gong en caractère chinois est en quelque sorte l’évolution nécessaire du Wai Gong vers une pratique plus énergétique. Si le Wai Gong est une pratique purement physique où les muscles et les tendons sont les principaux acteurs, dans le Nei Gong, l’intention et le Qi seront sollicités. Il s’agit d’une étape intermédiaire, d’un pont entre le travail du corps et le travail purement énergétique. Il n’est accessible que lorsque le mouvement est digéré, et avec un esprit apaisé, libéré de la contrainte de la mémorisation, qui peut se poser sur un sujet autre : la circulation énergétique.

Nei Jing Tu

nei jing tuLittéralement, ce mot désigne la carte, ou le plan classique de l’intérieur. Classique peut s’entendre ici au sens d’un classique de la littérature. Bien plus qu’une carte de l’intérieur, il s’agit en réalité d’une carte de l’Homme. Dans cette carte se trouve la vision millénaire des méditants du fonctionnement des trois trésors (Jing, Qi, Shen). Hermétique au non initié, cette carte est une aide précieuse pour le pratiquant.

Qi

idéogramme QiLe Qi est le mouvement qui existe en toute chose. On parlera aussi d’énergie. Attention toutefois, car il ne s’agit en rien de quelque chose de mesurable: ce n’est ni de l’électricité, ni du magnétisme.

Ce que nous allons ressentir en premier quand nous ferons des exercices sera la manifestation du Qi ou de son passage : picotement, chaleur, mais pas ce dernier. Avec la pratique il arrive un moment où nous ressentirons réellement le Qi.

San Bao

san bao en caractère chinoisAu travers de ce terme, qui signifie littéralement les « Trois Trésors », ou les « Trois Gemmes »,les taoïstes font référence à ce qui constitue un être humain. Un corps avec un potentiel physique, un esprit composé de plusieurs facettes, et l’énergie qui résulte de l’interaction entre les deux premiers. Ces trois composantes sont intimement dépendantes, et seul le bon état de chacune peut garantir un bon état général de l’être humain. Les pratiques taoïstes sont profondément liées à cette vision de l’humain, et une pratique qui négligerait l’un de ces trois trésors serait considérée comme incomplète par les taoïstes.

Shen Gong

shen gong écrit en caractère chinoisLa traduction littérale de « Shen Gong » est: « travail de l’esprit ». Plus précisément, le Shen Gong est le travail sur l’esprit, par l’esprit. Un terme familier mais impropre serait « méditation ». Le shen Gong est un travail composé de multiples exercices et hiérarchisé en trois niveaux de pratique. Il permet d’obtenir directement 3 des huit qualités taoïstes: entre autres, une vision claire sur qui nous sommes et ce que nous devons faire. Pour en savoir plus.

Wai Gong

La traduction littérale de « Wai Gong » est: « travail extérieur ». Le Wai Gong est le travail sur le corps par l’éxtérieur, par l’exercice physique. On pourrait ainsi dire que la gymnastique est du Wai Gong. Nos Wai Gong sont, a contrario de nombreuses gymnastiques, étudiés pour ne pas endommager le corps et pour pouvoir être transformés ensuite. Cette transformation va nous faire évoluer vers une pratique plus énergétique. Ainsi, on peut dire que la moitié du travail communément appelé « Qi Gong » est en réalité du Wai Gong.

Wei Qi

wei qi Littéralement énergie de protection, le wei qi est cette couche d’énergie que nous retrouvons à la surface de notre peau. Nous pouvons la sentir par exemple en approchant doucement et lentement une main de notre avant bras opposé, ou de notre ventre. La résistance très légère que nous allons sentir correspond à une limite de ce Wei Qi.

Comme son nom l’indique il nous protège. Il va empêcher les maladies de rentrer, le fameux « coup de froid ». Il nous faut donc le cultiver, apprendre à le faire rentrer et sortir à volonté en pratiquant le Nei Dan. Plus prosaïquement il faut aussi l’économiser en se couvrant quand il fait froid ou qu’il y a du vent !

Wu Wei

Cette expression, qui désigne l’une des qualités recherchées par les taoïstes, est souvent traduite par « non-agir » ou « non-action ». Il peut sembler paradoxal de parler de non-action à propos des taoïstes, qui passent leur temps à pratiquer pour se sublimer. En effet, le sens n’est pas celui de ne pas agir, mais plutôt d’agir de manière à ce que l’action ne se perçoive pas comme un effort, qu’elle soit si aisée qu’elle paraisse naturelle et couler de source. Observer une personne dans la « non-action » confère une impression de grande facilité, de naturel, et presque d’inaction.

Wu Zang

wu Zang

Soit les cinq organes. Ils sont au coeur de la médecine chinoise et sont en étroite relation avec l’esprit. Le terme organe est impropre et il faut plutôt les considérer comme des ensembles de fonctions tellement interdépendantes qu’elles ont été regroupées sous une même étiquette.

Nous avons : le Rein, le Foie, la Rate, le Poumon et le Coeur.

Les maladies internes sont liés à des déséquilibres dans ces organes, qui accomplissent donc moins bien leur fonctions. Nous corrigeons cela dans le cadre de la pratique de plusieurs manières :

  • Avec le Wai Gong qui va travailler sur ces cinq organes au travers de mouvements spécifiques.
  • Avec le Shen Gong puisqu’il va y avoir une relation entre des fonctions de l’esprit et ces organes.
  • Avec le Nei Dan en alimentant, nettoyant, éliminant les blocages énergétiques.
Xin Yi Dao Yin Fa

C’est la méthode de gestion des émotions. Celles-ci sont formées à partir de pensées qui provoquent un mouvement énergétique. Ce mouvement énergétique entraîne à son tour un changement physiologique dans le corps. On peut par exemple observer une accélération du rythme cardiaque. Cette méthode se situe entre le Shen Gong et le Nei Dan, et a le même point de départ: le corps. Elle permet de ne pas se laisser emporter par nos torrents émotionnels, et de nettoyer notre corps des résidus des émotions passées.

Yang

Le Yang est un aspect des choses du monde. Il fait référence à l’aspect chaud, sec, volatil, léger, immatériel des choses. Rien n’est intégralement Yang, et tout contient du Yang. Il peut arriver que, par abus de langage, on dise que l’esprit est Yang. Par cette simplification, on cherche à exprimer le fait que l’esprit est plus Yang que le corps.

Yi Jing

idéogramme pour yi jingYi Jing signifie le classique du changement. Classique au même sens que le misanthrope de Molière ou le Cid de Racine le sont. Changement ou simplicité car en mandarin il s’agit du même mot. Ce livre qui n’en est pas un au sens occidental est composé de commentaires sur une forme et un enseignement beaucoup plus vieux. Cet enseignement tiré de l’analyse d’oracles vise à déchiffrer les changements du monde et à obtenir des conseils pour mieux les vivre, ne pas les subir, mais en profiter.

C’est un enseignement extrêmement important dans notre tradition car il guide toute notre pratique. Il doit être assimilé lentement, comme une langue étrangère, sur plusieurs années. C’est un enseignement qui se mérite.

Yin

Le Yin est la contrepartie du Yang et fait référence à l’aspect froid, humide, lourd, matériel des choses. Rien n’est donc intégralement Yin, et tout possède une partie Yin (même l’esprit).