En paix sous l’orage

11 novembre 2015

A quoi sert la méditation ?

Inutile de vous énumérer les bienfaits, ou les expériences que j’ai pu faire, moins encore les avis des médecins occidentaux sur le sujet. Je ne souhaite pas vous faire l’article de la pratique méditative, tenter de la vendre comme on le ferait pour un produit dernier cri.

Prenons simplement des exemples de la vie courante, à l’occasion desquels nous nous heurtons aux fonctionnements du monde : vous vous enthousiasmez à l’idée de ce pique-nique, et il se met à pleuvoir. Vous vous dépêchiez de terminer votre travail pour partir à l’heure du travail, et votre patron organise une réunion de dernière minute. Vous décidez d’aller faire les courses, et les files d’attentes aux caisses sont interminables. Ad nauseam.

A ces problèmes que nous connaissons tous, DEUX réponses possibles :
D’abord, on peut se soustraire à la situation, s’en échapper : ne plus avoir de patron, ne plus fréquenter les grands magasins… Seul hic, pousser cette logique reviendrait à se retirer de la civilisation pour aller vivre dans un monastère ou en ermitage. La technique fonctionne, tant que l’on reste dans ce lieu protégé.
meditant

La seconde option consiste à changer son point de vue sur ces évènements, que l’on considère jusque-là comme des ennuis. C’est précisément là qu’intervient la méditation.
Sauf qu’il ne s’agit pas simplement de respirer profondément alors qu’on vient d’emboutir la voiture, ou de réciter des mantras dans la file d’attente de la Poste. Il n’est pas question avec la méditation d’appliquer une recette. Il s’agit d’être en paix avec le monde. La pratique méditative, et ses exercices, ont pour but de conduire l’individu à un état plus paisible, à une manière de gérer le monde qui l’entoure qui soit fluide, sans accroche, et faisant ainsi glisser les problèmes comme les gouttes de pluie sur un imperméable.
Plutôt que de maudire l’orage, on peut l’apprécier, et être en paix dessous.

Bien sûr, je ne prétends pas qu’arriver à cet état de paix soit chose aisée.

eclairComment y arrive-t-on, me demanderez-vous ? Par un ensemble d’exercices, qui permettront de développer une acceptation du monde et de ses fonctionnements, l’essentiel étant d’accepter que cela nous dépasse. En d’autres termes, il s’agit d’accepter notre imperfection, et par là-même celle des autres. Ainsi, nous accepterons que nous n’avons qu’à suivre ces mouvements du monde, à nous laisser porter, à l’autre bout du monde ou à côté de chez nous. Ce faisant, nous accepterons finalement de relâcher le contrôle que nous pensons avoir sur notre esprit pour qu’il se pose enfin en son centre.

C’est du centre que vient la paix


© Serge Gilette 2016
Voir mon parcours
tel: +33(0)6.52.71.41.16
courriel: serge.gilette@gmail.com
Google+plus Facebook Twitter Cours de Qi Gong sur Annecy (74000), à Sallenoves (74270) en Haute-Savoie mais aussi dans le Genevois et à Genève en Suisse. Cours de méditation sur Annecy, en Haute-Savoie mais aussi dans le Genevois et à Genève en Suisse. Cours de méditation et de Qi Gong dans les alpes-maritimes à Cannes (06400), Grasse, Sophia-Antipolis dans le var à Fayence, Tourrettes, Callian, Montauroux (83440)